Actus Jazz

China Moses, The Lady

Elle passe du jazz au rock métal sans complexe. China Moses aime envoyer valser les étiquettes et joue sur tous les tableaux avec un plaisir non feint. La chanteuse, qui officiait cette saison aux côtés de Michel Denisot dans Le Grand journal sur Canal +, a hérité du caractère de sa mère, Dee Dee Bridgewater. Et de sa voix. Profonde, rauque, chaude. Elle traverse les styles avec aisance et s’est entichée depuis quelques années des grandes chanteuses qui ont marqué l’histoire du jazz. Après un album dédié à Dinah Washington, la jeune femme prépare un nouveau disque, consacré à ces jazzwomen historiques, de Billie Holiday à Bessie Smith, en passant par Peggy Lee. «Toutes ces femmes m’ont influencée, m’ont nourrie, raconte China Moses. Lorsque nous avons monté le projet dédié à Dinah Washington, avec le pianiste Raphaël Lemonnier, je me suis rendue compte que j’aimais raconter des histoires, mêler musique et paroles». Sur scène, la chanteuse parle donc de celles qui l’ont précédée, mêlant la petite histoire à la grande. «Ce côté entertainer, je le tiens de ma mère, raconte-t-elle. J’ai beaucoup voyagé à ses côtés et elle a été mon premier exemple».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>