Samedi 19 Novembre : Erik TRUFFAZ Quartet

Samedi 19 Novembre à 21h00
Ferrals les Corbières

Erik Truffaz Quartet

Erik Truffaz (Trompette)
Benoît Corboz
(Clavier)
Marcello Giuliani
(Basse)
Arthur Hnatek
(Batterie)

Fort des succès rencontrés lors des précédentes éditions, Jazz/Conilhac renouvelle son partenariat et sa collaboration avec la CCRLCM et la saison culturelle programmée pour l’Espace Culturel des Corbières de Ferrals.

Un parcours d’expérience(s) : c’est ainsi qu’on pourrait, à grands traits, décrire la sinueuse ligne de fuite dessinée depuis près de 20 ans par le Erik Truffaz Quartet. Une histoire d’hommes en quête d’aventures sonores, d’horizons formels inouïs, mais aussi d’affinités toujours redéfinies, de nouveaux regards poétiques – et donc politiques – sur le monde. De la fusion, si l’on veut, à condition d’enlever à ce terme les pesantes connotations musicales qui lui sont rattachées. Car ici, il est avant tout synonyme de vérité humaine, d’ébullition des esprits, de synchronisation des cœurs, de complicité en expansion.
Avec “Doni Doni” (“petit à petit”, en langue bambara du Mali), nouvel album sorti en 2016, l’entité collective hors normes qu’est Erik Truffaz Quartet se développe et s’épanouit encore. La trompette d’Erik Truffaz, la basse de Marcello Giuliani, les claviers de Benoît Corboz et la batterie d’Arthur Hnatek – nouveau venu qui s’est révélé à la croisée des chemins de traverse tracés par Tigran Hamasyan – habitent en maîtres aériens les reliefs changeants d’une musique qui adopte les contours d’un groove à la fois fauve et élastique, d’un art qui se plaît à unir phrasés suspendus et sonorités abrasives dans la même volonté de pulvériser les barrières des genres.
Comme dans les précédents opus du quartet, ces longues visions trouvent leur écho et prolongement naturels dans le présence de voix passe murailles. Nouvelles influences aussi, suite à la collaboration scénique avec la compagnie de danse sud-africaine Vuyani et le spectacle Kudu qu’ils ont monté et tourné ensemble ces deux dernières années.
Toujours à la frontière ténue du jazz et de la pop instrumentale, toujours sur le fil, entre originalité et accessibilité, le Erik Truffaz Quartet, fidèle à une tradition établie depuis de nombreux albums, invite deux voix à cette communion des mots et des notes : la chanteuse malienne Rokia Traoré (Victoire de la musique 2009) et le slameur Oxmo Puccino (Victoire de la musique 2010 et 2013).
Deux personnages, deux artistes, deux caractères vocaux diamétralement opposés, que la musique du Erik Truffaz Quartet, jouant sur les osmoses autant que les contrastes, va pourtant réunir et fusionner.