Samedi 18 Novembre : Lucky Peterson

Samedi 18 Novembre à 20h45

Lucky Peterson

Tribute to Jimmy Smith

 Lucky Peterson est un artiste à trois facettes : guitariste, chanteur, jouant de tous les claviers. Il a le don musical, lui qui fut immergé dans les douze mesures dès son plus jeune âge, grâce en particulier à son père chanteur de blues et propriétaire d’un célèbre club, le Governor’s Inn à Buffalo. Là faisaient halte de nombreuses légendes comme Buddy Guy ou Muddy Waters, de prestigieux bluesmen dont Willie Dixon qui lui produisit son premier single « 1, 2, 3, 4″. Lucky Peterson n’avait que 5 ans et surprenait déjà par son talent. Adolescent il montre des dispositions pour les arrangements ; on fait appel à lui pour accompagner Little Milton, BB King ou Albert Collins sur scène. Dans les années 80, grâce à son charisme naturel, il est considéré comme un des nouveaux talents du blues, prêt à assurer la relève. Mais il ne se laissera pas enfermer dans un carcan, multipliant les collaborations (Mavis Staple, Bootsy Collins…), faisant reculer les frontières du blues pour mieux régénérer le genre, apportant toute son énergie. Avec Lucky Peterson le blues est à la fois un explosif et une caresse, mettant la plus ancienne des musiques noires américaines sur le devant de l’actualité.
Lucky Peterson
est aujourd’hui l’un des dépositaires les plus authentiques du blues ; il connaît ses pionniers et sa tradition orale, respecte son histoire et son héritage et sait le jouer et le chanter comme personne avec sa voix caverneuse gorgée d’émotions.
Lucky Peterson consacrera ce concert au grand organiste Jimmy Smith, maître de l’orgue Hammond, qu’il rencontra à dix-sept ans, après avoir lui même appris l’orgue dès l’âge de cinq ans. Leur relation musicale, qui dura plusieurs années, les a amené à se produire sur scène ensemble en duo, tous les deux à l’orgue Hammond, lors de mémorable jam sessions. Douze ans après sa mort, il était donc temps pour Lucky Peterson de rendre hommage au génie et à la fougue de Jimmy Smith, en se consacrant uniquement à cet instrument roi et en interprétant pour la première fois de grands standards du jazz comme cette relecture du sublime Misty que l’on est pas prêt d’oublier.
Avec sa formation composée de Jaelun Washington (batterie), Kelyn Crapp (guitare) et Nicolas Folmer (trompette), l’artiste propose un jazz teinté de soul et de blues. Une musique qui groove ! Pour cet hommage à l’organiste Jimmy Smith,il joue exclusivement à l’orgue Hammond B-3 : raison de plus pour se souvenir qu’il est « un pianiste d’exception, un guitariste flamboyant, un chanteur bourré de feeling, un showman charismatique », un compositeur et arrangeur… de talent.

Lucky PETERSON (Orgue Hammond B3)
Kelyn CRAPP
(Guitare)
Jaelun WASHINGTON
(Batterie)
Nicolas FOLMER
(Trompette)

 

Première partie :
AWEK

23 années sur les routes, à travers le monde, à user l’asphalte pour écumer les clubs et les festivals, sur des scènes petites ou grandes, sans jamais faillir ni défaillir.
23 années de passion pour ce Blues envoûtant voire enivrant, tel un dévouement.
10 albums et plus de 1600 concerts prouvent que le groupe s’est totalement investi dans cette aventure. AWEK n’a jamais cessé d’évoluer en gardant l’âme originelle, par respect, sincérité et simplicité.
Des récompenses en France et aux USA : élu meilleur groupe français en 2004 et 2005, prix Cognac Blues Passions en 2008, finaliste à l’IBC de Memphis (USA) en 2008, prix du meilleur harmoniciste à l’IBC (USA) en 2011, premier groupe français à l’EBC de Berlin (Allemagne) en 2011, plusieurs fois numéro 1 au Power Blues, classement des albums par le Collectif des Radios Blues (CRB)…
Invité dans nombre de festivals prestigieux tels que « Jazz à Montréal » (Québec), « Jazz à Vienne », « Jazz in Marciac », « Cognac Blues Passions », « Cahors Blues Festival », « Blues sur Seine », « Nancy Jazz Pulsation », « Tanjazz » à Tanger (Maroc), « Playing With Fire » à Omaha (USA), et tant d’autres…
En ouverture d’artistes légendaires comme BB King, The Blues Brothers, The Yardbirds, John Mayall, Rickie Lee Jones, Zucchero, Texas…
Ce palmarès éloquent nous en dit long sur leur ténacité. Leur livre « 20 ans de Blues » est un témoignage de cette belle tranche de vie, mais l’aventure continue avec entre autres, un nouvel album en projet… Plus présent que jamais en 2017, nos 4 baroudeurs poursuivent inlassablement leur route, celle qu’ils avaient choisie par instinct et passion il y a 23 ans, en 1994…

Bernard SELLAM : chant, guitare
Joël FERRON : basse
Olivier TREBEL : batterie
Stéphane BERTOLINO : harmonica