Samedi 30 Novembre : DE VIAN A NOUGARO…

A 20h45 : Soirée CABARET

PHILIPPE LEOGE TRIO: Hommage à Nougaro

Après des études à la Berklee School of Music de Boston au début des années 80 il crée le BigBand Garonne dont il est le directeur musical, le pianiste et l’arrangeur et invite des artistes comme David Linx, Terez Montcalm, Molly Johnson, Kellylee Evans, Richard Galliano, Claude Egéa et Lionel Suarez, Lisa Simone.

Il œuvre à la réalisation du festival Jazz sur son 31 en 1988 dont il est toujours aujourd’hui le directeur artistique et programmateur.

Les années 90 sont essentiellement dédiées à l’arrangement et à l’orchestration pour des TV shows et des music-halls où il écrit pour tout le gotha de la chanson française et certaines stars internationales comme Barry White ou Dee Dee Bridgewater.

En 2002 il décide de se consacrer en priorité à ses activités de pianiste dans le but de donner des concerts en solo. S’enchainent alors des séries de récitals dans les Pays Scandinaves, en Allemagne, en Chine, en Corée du Sud, en Asie centrale, au Maroc ainsi qu’en France avec Jazz in Marciac, Piano en Valois, Jazz à Cannes (Villa Domergue), Saveurs Jazz Festival, Wolfi Jazz, Esprit du piano à Bordeaux, Jazz à Conilhac, Théâtre de Perpignan, Limoges, Marseille… Il y aura 3 albums : Improvisualisations (2005), Live au Palais des Congrès (2007) et My french standards songbook (2014) ainsi que 2 en duo avec le saxophoniste Jean-Marc Padovani : Angel eyes (2010) et Le chant de la Terre (2012). Il écrit et joue pour le projet de l’ensemble baroque des Sacqueboutiers de Toulouse, le Jazz et la Pavane. En 2014, l’album My french standards songbook est classé parmi les 25 meilleurs CD de Jazz par les revues l’Express, Classica et Pianiste magazine.

2016 voit la consécration de son travail en solo avec une tournée de 15 jours aux U.S.A. (Steinway Gallery’s, Alliances Françaises) et des passages très remarqués au Club Mezzrow de New-York et au Miami Beach Jazz Festival. Il sera programmé pour la 2ème fois au Jazz Rally de Dusseldörf et au festival international Piano aux Jacobins. Il signe avec le label Klarthe records (Harmonia Mundi). 

Depuis 2016, en dehors des tournées internationales en solo et des multiples invitations dans les plus grands festivals, Philippe a créé le Big Bang GARONNE, regroupant les meilleurs musiciens de la région, le PINKTOWN 5tet et le trio LEOGE qui revisite à l’aide de ses enfants Jordi et Denis le répertoire de Claude Nougaro.

Philipe LEOGE : Piano

Denis LEOGE : Contrebasse

Jordi LEOGE : Batterie

Première partie : TRIO BERGIN :

Afin de célébrer comme il se doit (en musique et chansons) le 60ème anniversaire de la disparition de Boris Vian, le Trio BERGIN, version Quartet, rendra un hommage à cet artiste fou de langage qui savait magnifiquement manier le swing, le verbe et l’humour. Ingénieur, trompettiste, poète, romancier, traducteur, parolier, chanteur, critique de jazz, producteur de disques, acteur, c’était un touche-à-tout de génie et l’une des figures les plus marquantes de l’après-guerre.

En revisitant le répertoire du chantre de St Germain des Prés, le Trio Bergin nous rappellera une partie de l’œuvre de ce pionnier du jazz et de la chanson française, grâce à des arrangements personnels ainsi qu’une interprétation singulière, de répertoires finement choisis. Le groupe est composé, comme son nom l’indique, de quatre musiciens, Stéphanie Astre au chant, Olivier Richard au piano, Christophe Naudi à la batterie et washboard et Julien Duthu à la contrebasse, ingrédients essentiels de ce cocktail musical ultra-vitaminé, comme une bonne recette de cuisine. Depuis 2003, le groupe a déjà été apprécié au festival off de Carcassonne, au festival Trenet à Narbonne, au Printemps du Rire à Toulouse, Jazz/conilhac,  Swing à Mirepoix, Jazz en Comminges, entre autres. 

 « La blouse du dentiste », « J’suis snob », « On n’est pas là pour se faire engueuler » ou encore « Fais-moi mal Johnny », ces tubes désopilants de Boris Vian et une quinzaine d’autres sont au menu du concert proposé par le « Trio Bergin »,Le temps d’un concert, notre scène vous rappellera les caves du « Tabou » où Boris Vian avait coutume de présenter ses chansons. Accompagnant la révolution du jazz, Vian, avec son sens de la dérision, sa personnalité mélange d’ironie caustique et de second degré, reste un artiste incontournable et emblématique d’une époque heureuse.

RESERVEZ ICI !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × 3 =