Vendredi 9 Novembre : STEEVE LAFFONT 5tet invite Costel NITESCU et Yorgi LOEFFLER

A 20h45 – Soirée Swing Manouche

STEEVE LAFFONT 5tet invite Costel NITESCU et Yorgi LOEFFLER

Steeve LAFFONT est né en 1975 et a grandi en France dans une famille de musiciens Sinti Piémontais, originaires d’Italie, aujourd’hui installés à Perpignan.

Autodidacte, il commence à jouer au piano à 6 ans et son oncle Mario Petriccioli lui offre sa première guitare trois ans plus tard. C’est à ce moment que la passion pour la musique et plus particulièrement pour son nouvel instrument débute réellement. Il découvre et apprend tout naturellement les harmonies et les rythmes de la musique originale de Django Reinhardt à laquelle il ajoute ensuite ses compositions, influencées par les rythmes du jazz moderne. Il atteint en quelques années un niveau qui lui permet de jouer aux cours de soirées musicales en famille et entre amis avec les plus grands du jazz manouche : Tchavolo Schmitt, Biréli Lagrène, Raphaël Fays, Stochelo Rosenberg, Boy Bauer, Noé Reinhardt, Stochelo Rosenberg et Boy Bauer. Après des concerts triomphaux à l’Olympia, La Cigale, au festival jazz de Marciac où 7 000 personnes leur font une standing ovation, le succès est sans appel. Le reste laisse rêveur ! Signé par Harmundia mundi en 2010, il sort Swing for Gess, avec Serge Oustiature à la contrebasse, Rudy Rabuffetti à l’acoustique et le violoniste Costel Nitescu. La même année, un CD-DVD Live in Marciac, grave la pres- tation dans les tables de loi. Pour cette soirée Manouche exceptionnelle, Steeve Laffont s’est entouré du prodige Yorgui Loefler, du complice de toujours Rudy Rabuffetti, et du fantastique violoniste roumain Costel Nitescu.

COSTEL NITESCU

Tous ceux qui ont entendu Costel NITESCU en concert pour la première fois, comme soliste du quartet de Tchavolo SCHMITT, aux cotés de Mandino REINHARDT, ou en compagnie de Didier LOCKWOOD, Marcel LOEFFLER ou Stochelo ROSENBERG, ont compris instantanément qu’ils étaient en présence d’un véritable phénomène.
Violoniste d’origine roumaine doté d’une formation classique, il fut dés l’age de 16 ans, premier violon de l’Orchestre National de Radio Bucarest.

Il enregistre ensuite avec les plus grands artistes roumains comme l’accordéoniste Ionica MINOUNE.
Installé à Paris depuis 15 ans, il promène inlassablement son archet sur toutes les scènes jazz ou le swing règne en maître. Costel NITESCU est aussi à l’aise dans un répertoire de musiques traditionnelles d’Europe Centrale que dans le Jazz où son sens du Swing et ses capacités d’improvisateur en font le meilleur émule de Stéphane GRAP- PELLI.

YORGUI LOEFFLER

Yorgui Loeffler fait partie de la nouvelle génération de musiciens surdoués venus d’Alsace. Doué d’une technique et d’une précision exceptionnelle, son jeu très virtuose est un modèle du genre (sa reprise à 200 à l’heure de la Valse à Django en est un excellent exemple…). Il est également un remarquable compositeur comme en témoignent les très belles pièces de son album For Magnio. On peut l’entendre au sein de son propre trio avec son frère Gigi Loeffler et son cousin Gino Roman, avec Samson Schmitt et Mike Reinahrdt au sein des Enfants de Django et en guest avec son oncle l’accordéoniste Marcel Loeffler.

Steeve LAFFONT : Guitare
Rudy RABUFFETTI : Guitare
Yorgui LOEFFLER : Guitare
Costel NITESCU : Violon
Claudius DUPONT : Contrebasse

Première partie

Deep Sounds

 

« Nourris du terreau d’un Jazz flirtant avec le Blues et la Soul, ces trois musiciens au CV bien rempli proposent un univers en parfaite osmose avec cet héritage musical.
Jubilatoire et généreuse, leur musique est une véritable invitation au plaisir des oreilles sans pour autant dénigrer ni la dextérité ni l’émotion.

« The deep sound » un Trio à la cohésion exemplaire, propre à séduire les amateurs, à quelque génération qu’ils appartiennent. » ( Jacques Aboucaya- Jazz magazine)

S’il est un instrument que le jazz a contribué à populariser, c’est bien l’orgue Hammond, ainsi appelé du nom de son inventeur, l’Américain Laurens Hammond. Initialement conçu, au début des années 30, pour une utilisation religieuse (toutes les églises ne pouvaient s’offrir un orgue traditionnel, faute de place ou de ressources pécuniaires suffisantes), il a très vite élargi sa mission sacrée pour jouer un rôle dans la musique profane, essentiellement jazz, blues et leurs dé- rivés.Une formule a particulièrement séduit au cours des différents périodes, l’alliance orgue- saxophone. Tous les grands du hard bop, en particulier, s’y sont pliés avec bonheur, l’un des meilleurs exemples demeurant les enregistrements de Jimmy Smith avec le saxophoniste ténor Stanley Turrentine. Or cette formule est loin d’avoir épuisé ses sortilègesC’est ce que Thierry Ollé propose avec son trio The Deep Sounds (Jean-Michel Cabrol, saxophones alto et ténor, flûte, Jean-Denis Rivaleau batterie) et qui mêle compositions originales et thèmes éprouvés, du standard traditionnel Careless Love à Don Redman et Duke Ellington en passant par Mick Jagger et Keith Richards (I Can’t Get No Satisfaction).

Thierry OLLE : Orgue
Jean Denis RIVALEAU : Batterie
Jean Michel CABROL : Saxophone

RESERVEZ ICI !